LA DIVISION BLINDEE ROUMAINE
- ROUMANIA MARE -

En 1919 est créé le 1° Rgt blindé Roumain, un 2° Rgt est créé en 1939, le 17/04/1941 ces 2 Rgts forment la 1° Division blindée Roumaine. Est également créé un Bton d'instruction équipé de vieux FT 17 Français. A cette période, la division est équipée de 35 R1 Tchèques, 126 R2 (en fait les Lt Vz 35 ou Pzk 35(t)), 75 Renault R.35 et de 60 FT.17. Les R2 forment le 1° Rgt et les R1 le 2° Rgt.

La division est alors formée : des 2 Rgts de chars - des 3° et 4° Rgt d'infanterie motorisée -1° Rgt d'artillerie (Mot) - Un groupe de reconnaissance - 1 Kie de transmission - un Bton de pioniers et des unités de soutien et de service.

Le 1° Rgt de char est constitué de 5 pelotons à 3 chars dans chaque, le 2° Rgt est constitué de 3 pelotons à 3 chars, chaque Rgt a également 4 canons Schneider et 2 Hotchkiss antiaérien.

Cette unité Roumaine est la première à combattre en 1941 comme unité de choc et avec succès en Bessarabie puis lors des combats d'Odessa, la Division est durement éprouvée, ces chars étant pour la plupart complètement surclassés par les blindés Russes. La Division perd son 1° Rgt de chars qui devient une unité d'instruction. Elle est alors réorganisée avec de nombreux chars et véhicules de prises (notamment Russe). Elle se retrouve alors à Stalingrad en 1942. Elle reçoit 11 Pz.III, 11 Pz.IV, 9 Pak.40 et 9 Pak.38, son groupe de reconnaissance reçoit pour sa part des Sdk 222. La division disparait dans le chaos des combats de Stalingrad, la division reçoit 50 Pz.38 (t) et est réorganisée en 2 grosses unités. La 1° Brigade d'infanterie (mot) et la 1° Brigade Blindée.

Un Bton blindé Roumain combat en Crimée et dans le Kouban avec 3 Kie. à 15 chars dans chaque. Un détachement rapide est également créé avec des Tacam R2 ou T.60 (Ceux sont des T60 équipés du canon russe de 76,2 mm), il est dissout en octobre 1943. Le 28 Octobre est promulgé le nouveau règlement des Forces armées : Un Commandement des troupes mécanisées est créé pour coordonner les troupes mécanisées et motorisées. La 1° Div Blindé d'instruction et le 8° Rgt de pionier sont créés, un Bton de pionier est également créé. De nombreux véhicules Allemands sont en attente de livraison ou en cours de livraison dans les diverses unités Roumaines (Div blindée et Divisions de Cavallerie) (31 Pz.IV en 43 et 98 en 44, 4 StuG.III en 43 et plus de cent en 1944, Sdk.250 et 251...).

Le 28/03/1944, un détachement blindé est créé à partir d'élements de la 1° Div blindée (groupe de reconnaissance - Bton antichar (mot) - batterie de Tacam R2 - 1 Bton blindé (2 Kie de chars avec 16 Pz.IV dans chaque et 1 Kie. de 12 StuG.III plus un Bton d'infanterie et un Bton. d'artillerie avec 12 Skoda de 100 mm), ce détachement combat en Moldavie. Après de durs combats. La division prend alors le nom honorifique de "DIVISION ROMANIA MARE" (Grande Roumanie).
Durant les combats d'août 1944, elle perd énormément de chars et d'hommes notamment à Buccarest, Barneasa et Otopeni. Le 23/08/1944, la Roumanie signe l'armistice, ses unités blindées combattront maintenant aux côtés des Russes...

Les unités Roumaines auront été équipées d'un nombre impressionnant de blindés divers (11 nationalités différentes !), ces blindés roumains ne portent pratiquement pas de marquages, la seule marque nationale est le port de la croix blanche de Michael sur les flancs de blindés (la première en dessous), elle est de couleur jaune / rouge et blanche sur le dessus des blindés pour faciliter la reconnaissance aérienne (la deuxième en dessous). Un système de numérotation identique aux Allemands est parfois constaté. Les couleurs des blindés gardent en principe la teinte originelle de son fournisseur voir de son ancien propriétaire...

croix Michael normaleCroix michael aérienne

A noter que cette croix est également peinte uniquement en noir (toujours évidée), elle devient alors plus discrète.