LILI MARLEEN

UN PEU D'HISTOIRE :
En 1928, Willy Shaffers fait chanter Lili Marleen par Lale Andersen, aucun impact sur le public qui trouve cette chanson sans âme ni entrain.
En Allemagne pourtant dans la ville de Kfrefeld en 1940, la 2.Kp. de la III./Aufkl.Abt. en fait son chant de café, dans cette Compagnie il y à l'adjudant Karl Heintz Reintger qui travaille pour Radio Berlin, il est muté comme Lieutenant au relais d'émission militaire de Belgrade. La 2.Kp. part pour l'Afrique avec le DAK.
En souvenir du passé, Le Lieutenant passe son bonjour à ses anciens camarades avec la chanson de Lili Marleen, et là c'est le déclic, cette chanson boudée par le public, trouve un succès immédiat auprès des Landsers africains de Rommel qui redemandent cette chanson. Elle est alors diffusée par l'émetteur de Belgrade tous les soirs à 21 heures 57 exactement...
Un correspond de guerre anglais écrivit à l'époque que les soldats alliés en Afrique réglaient leurs radios sur Belgrade pour écouter eux aussi "Lili Marleen". Cette chanson devint alors internationale, amis et ennemis écoutaient cette chanson, elle leur rappelle leurs pays lointains, leurs familles, leurs maisons avec nostalgie.

Hans Leip 1915
Vor der Kaserne
Vor dem großen Tor
Stand eine Laterne
Und steht sie noch davor
So woll'n wir uns da wieder seh'n
Bei der Laterne wollen wir steh'n
Wie einst Lili Marleen.

Unsere beide Schatten
Sah'n wie einer aus
Daß wir so lieb uns hatten
Das sah man gleich daraus
Und alle Leute soll'n es seh'n
Wenn wir bei der Laterne steh'n
Wie einst Lili Marleen.

Schon rief der Posten,
Sie blasen Zapfenstreich
Das kann drei Tage kosten
Kam'rad, ich komm sogleich
Da sagten wir auf Wiedersehen
Wie gerne wollt ich mit dir geh'n
Mit dir Lili Marleen.

Deine Schritte kennt sie,
Deinen zieren Gang
Alle Abend brennt sie,
Doch mich vergaß sie lang
Und sollte mir ein Leids gescheh'n
Wer wird bei der Laterne stehen
Mit dir Lili Marleen?

Aus dem stillen Raume,
Aus der Erde Grund
Hebt mich wie im Traume
Dein verliebter Mund
Wenn sich die späten Nebel drehn
Werd' ich bei der Laterne steh'n
Wie einst Lili Marleen.

TRADUCTION :

Devant la caserne
Quand le jour s'enfuit,
La vieille lanterne
Soudain s'allume et luit.
C'est dans ce coin là que le soir
On s'attendait remplis d'espoir
Tous deux, Lily Marlène.

Et dans la nuit sombre
Nos corps enlacés
Ne faisaient qu'une ombre
Lorsque je t'embrassais.
Nous échangions ingénûment
Joue contre joue bien des serments
Tous deux, Lily Marlène.

Le temps passe vite
Lorsque l'on est deux!
Hélas on se quitte
Voici le couvre-feu...
Te souviens-tu de nos regrets
Lorsqu'il fallait nous séparer?
Dis-moi, Lily Marlène?

La vieille lanterne
S'allume toujours
Devant la caserne
Lorsque finit le jour
Mais tout me paraît étrange
Aurais-je donc beaucoup changé?
Dis-moi, Lily Marlène.

Cette tendre histoire
De nos chers vingt ans
Chante en ma mémoire
Malgré les jours, les ans.
Il me semble entendre ton pas
Et je te serre entre mes bras
Tous deux, Lily Marlène