Le PANZER Selbstfahrlafette L/61 12,8cm
STURER EMIL

Constructeur : Henschel - Rheinmettal-Borsig

Type: Automoteur antichars voir d'artillerie

Equipage: 5 hommes

Armement : canon 12,8 Cm KL/61 à 18 coups - MG.34 à 600 coups (?)

Blindage :50 mm avant du chassis - 50 mm avant casemate - 15 mm côtés et arrière casemate - 30 à 50 mm châssis

Poids : 35 Tonnes

Pression au sol : ? kg/cm2

Puissance massique : 8,5 ch/tonne

Moteur: Maybach HL116 - 300 chevaux à 3300 tr/mn

Performances : Vitesses (route) 25 Km/h (tous terrains) ? Km/h. Autonomie: (route) ? kms (tous terrains) ? kms. Obstacle vertical : ? cm - Franchissement : ? - Pente : ?

Radio: FuG.5

En service: 2 exemplaires avant printemps 1942.

Le projet de cet automoteur est conçu sur la base du VK 3001 (H) (Volkkettenkraftfahrzeug le H pour Henschel). Ce châssis est tout simplement celui du prototype allant donné naissance au Tiger I.
Plusieurs câssis de ce prototype restent sans utilisation. Deux sont alors utilisés pour élaborer un nouveau chassuer de chars de type lourd.

Le Waffenamt (bureau de l'armement) décide de monter sur ce châssis, un canon de gros calibre à savoir le Flak 12,8cm afin d'en faire le plus gros automoteur antichars de l'arsenal allemand à cette période. La portée de ce canon est assez conséquente puisqu'elle est de 20 kms 900 et en altitude de 14 kms 800 ! Les munitions pèsent un peu plus de 25 kilos. Le tube mesure pas moins de 7m83 ! Autant dire que les T.34 sont totalement surclassés.

Toutefois, la pièce a un encombrement et un poids plus que conséquent. Il faut donc adapté le châssis Henschell, on rallonge l'arrière du train de roulement pour que l'habitacle de combat "rentre" en totalité sur ce châssis. D'ou l'important vide créé entre le dernier galet de roulement et la roue tendeuse à l'arrière. Ce rallongement de châssis plus le poids du blindage font que l'ensemble a une vitesse de déplacement dérisoire même sur route "carrossable".

Les deux engins seront néammoins utilisés sur l'Ostfront avec un certain succès, puisqu'un des deux automoteurs sera crédité de 22 victoires sur son canon. Un tombera intact aux mains des Russes (voir photo). C'est la Pz.Abw.Abt.(mot.)521 qui en sera dotée (voir cette page).

La production n'ira pas plus loin, mais des enseignements seront tirés et des chasseurs de chars lourds en bénéficieront (Elephant, Jagdtiger), sans que celà change grand chose au cours de la guerre toutefois.

Je vous conseille d'aller visiter cette page pour avoir de nombreux photos de l'engin : Ici


Le monstre à l'arrêt.


Un des deux exemplaires en mouvement sur l'Ostfront


L'exemplaire capturé et exposé aux passants moscovites en 1943.


Le Sturer Emil et son impressionante série de victimes


Une autre vue de cet engin en mouvement.


Vers Types Panzer