Le MARDER III

Marder.III - Panzerjäger 38(t) mit 7,62cm Pak.36 (r) (Sd.Kfz.139)
Marder.III Ausf.H - 7,5 cm Pak40/3 auf Panzerjager 38(t) Ausf.H (Sd.Kfz.138)
Marder III Ausf.M - Panzerjager 38(t) mit 7,5 cm Pak40/3 Ausf.M (Sd.Kfz.138)

Constructeur : B.M.M (Böhmisch-Mährische Maschinenfabrik)

Type : Automoteur chasseur de chars

Equipage : 4 hommes

Armement : 1 canon 7,62 cm Pak 36(r) L51.5 (30 coups) - 1 canon 7,5 cm PaK 40/3 L/46 (38 coups pour le Ausf.H et 27 coups pour l'Ausf.M) - 1 M.G monté à l'avant (Marder III et Ausf.H) 1 M.G embarqué pour l'Ausf.M (1200 coups)

Blindage : 10 mm minimum - 50 mm maximum (compartiment de combat -avant- sauf Ausf.M à 20 mm)

Poids : Marder.III : 10.67 tonnes - Ausf.H : 10.8 tonnes - Ausf.M : 10.5 tonnes

Pression au sol : 0.61 kg/cm2.

Puissance massique : 14.2 chevaux/tonne.

Moteur : Marder III et Ausf.H : Praga EPA et EPA/2 de 125 chevaux à 2200 tr/mn - Ausf.M : Praga AC à essence de 150 chevaux à 2600 tr/mn

Performances : 42 km/h sur route - autonomie 190 kms sur route - 140 kms en tous terrains - obstacle vertical 0.84 Cm - tranchée 2.08 mètres - pente : ?

Radio : FuG.Spr.d

Temps de service et production : Marder.III : 344 exemplaires d'avril à octobre 1942 plus 19 convertions - Ausf.H : 242 exemplaires produits de novembre 1942 à avril 1943 plus 175 convertions - Ausf.M : 975 exemplaires produits d'avril 1943 à mai 1944

Lors de l'entrée en lice de l'armée allemande sur le front russe et de sa première rencontre avec les fameux T 34, la troupe s'est vite rendue compte de son impuissance face à ce type de char et son blindage. Les rapports émanants du front étant révélateurs..., le commandement allemand décide de pallier à ce déficit chronique d'antichars. Après examen des diverses possibilités, il s'avère que le châssis du Panzer.38 (t) est le châssis le mieux adapté pour subir cette modification et il est disponible rapidement et en quantité.

Ayant le châssis, il reste à monter un canon, tout ce que les Allemands ont est, au mieux, le Pak.38 de 5 Cm, mais en trop petite quantité... Reste les canons de prises, et là, il n'y a pas de pénurie ! Des milliers de pièces ont été récupérées sur les champs de batailles russes lors de l'opération Barbarossa, et parmi celles-ci le fameux et redoutable 7,62 Cm russe qui fit et fait des ravages dans les rangs des Panzer allemands.

Ce sont les usines Praga qui se lancent dans la construction et l'assemblage de ces deux éléments. Le premier prototype sort des chaînes en décembre 1941. On rechambre toutetois le canon pour qu'il puisse tirer la munition allemande. Le canon est monté au milieu de la plateforme, mais il entraine un certain embonpoint de l'ensemble et la répartition des masses est loin d'être optimum. De ce fait, il est nécessaire de monter une imposante béquille à l'avant du Panzer pour qu'elle puisse soutenir la longue volée du Pak russe. Le blindage maximal est de 50 mm à l'avant (compartiment combat et châssis) A noter également que le bouclier sensé protéger les hommes dans le compartiment de combat est plus que symbolique...

Ce Panzer sert sur le front est et également en Afrique au sein des Pz.Div.. Ses principaux handicaps sont : la mauvaise répartition des masses et sa trop grande hauteur.

Pour une meilleure standardisation, il est nécessaire de changer le canon de ce Panzer, c'est le Pak 40 de 7,5 Cm qui sort des chaînes de production qui sera désormais monté. Ses performances étant quasi identiques à celles du 7,62 Cm Russe. En juin 1942 le premier prototype est prêt, la construction en série est lancée dès le mois de novembre 1942, mais on préfèrera garder le châssis du Pz.38 (t) Ausf.H, muni d'un moteur plus puissant.

La principale modification se fera sur le compartiment de combat, celui-ci sera nettement mieux protéger sur les côtés. La face avant du compartiment est protégée désormais par un bouclier incurvé. Autre modification, le Pak.40 est déplacé vers l'avant afin de mieux répartir les masses, reste toutefois nécessaire une béquille de soutien à l'avant.

Ce Marder.III Ausf.H sera présent principalement sur le front est mais aussi en Tunisie et en Italie.

Suite logique du Marder.III Ausf.H, le Ausf.M subit toutefois une importante modification. En juillet 1942, Hitler ordonne que la production des Pz.38 (t) cesse, mais pas celle des châssis. En reprenant la base du Marder.III Ausf.H, des tests sont effectués et validés en février 1943. La production est lancée immédiatement car le front n'attend pas !

La base de ce chasseur de char reste toujours le châssis du Pz.38(t), muni de 4 grands galets et 1 seul galet de retour (au lieu de deux sur le premier Marder.III et Ausf.H, il existe touefois des photos montrant des Marder.III Ausf.M avec 2 galets de retour) au milieu des 4 galets de roulement. Ce châssis a fait largement ses preuves depuis le début de la guerre. L'agencement intérieur de ce châssis est modifié, le moteur du Pz.38(t) qui se trouvait jusqu'à présent à l'arrière du Panzer passe au milieu du châssis, afin de mieux équilibrer les masses embarquées. Cette modification libère un peu plus d'espace pour le compartiment de combat et diminue sensiblement la hauteur de l'engin.

Afin de réduire le poids de l'ensemble, les plaques de blindage de l'habitacle sont désormais plus minces. Ce qui ne va pas arranger la protection des membres d'équipage, qui devra encore plus qu'avant sélectionner soigneusement sa cible la détruire et dégager rapidement les lieux, afin d'éviter à tout prix la confrontation qui sera sans aucun doute au désavantage du Marder...

Le Marder.III Ausf.M est équipé du Pak.40 de 7,5 Cm, l'armement secondaire est confié à un MG., cette arme n'est pas montée à demeure sur l'engin contrairement aux deux modèles cités ci-dessus, ce qui nécessite pour en faire usage de ne pas traîner... La série des Marder ne marquera pas franchement son passage au sein de la Panzerwaffe, mais elle aura le mérite d'arriver au bon moment afin de pallier au déficit de véhicules blindés antichars de la Panzerwaffe, car sur le front de l'est, les blindés russes sont eux bien armés!
Le Marder.III Ausf. M subira un changement visible (minime) durant sa carrière, le support bloc optique du pilote forme une prohéminence dont les bords sont arrondis puis, pour facilité l'assemblage et gagner du temps, ce support sera par la suite à pans droits.
A noter également l'élaboration d'un Marder.III Ausf.M gazogène ! celui-ci porte sur sa face avant gauche deux grosses bonbonnes...

Une seule variante sera construite : une version transport de munitions (Munitionspanzer 38(t) Ausf.K) dont on a supprimé le canon tout simplement (comme le Hummel par exemple). Elle sera produite à 102 exemplaires, et "en théorie" destinée à l'approvisionnement des unités équipées du 15 Cm Sig 38(t).

Les Marder.III Ausf.M seront employés sur le front est en priorité, mais on en trouve également en Italie, en France et en Europe de l'ouest.
A ce sujet : En Normandie seules les Pz.Jäg.Abt.353 (353.Inf.Div.) Pz.Jäg.Abt.243 (243.Inf.Div.) Pz.Jäg.Abt.352 (352.Inf.Div.) Pz.Jäg.Abt.326 (326.Inf.Div.) Pz.Jäg.Abt.346 (346.Inf.Div.) et enfin 17.SS-Pz.Jäg.Abt. seront équipées en partie de Marder III Ausf.M ...
14 livrés en janvier 44 à la 353.Inf.Div. et 10 en février 44 - 14 livrés en janvier 44 à la 243.Inf.Div. et 6 en mars 44 - 14 livrés en janvier 44 à la 352.Inf.Div. et 10 en février 44 - 14 livrés en janvier 44 à la 326.Inf.Div. et 5 en mars 44 - 10 livrés en février 44 à la 346.Inf.Div. et 5 en mars 44 12 livrés à la 3./SS-Pz.Jäg.Abt.17 (Date?). La Gliederung de la 346.Inf.Div. n'indique pas précisément les modèles, sa 1° Kie. est équipée de 12 Pak 40 (Sf.), deux photos attestent de leurs présences à Bréville en juin 44 . La 21.Pz.Div. n'a aucun Marder.III Ausf M en Normandie.

La série des Marder.III est versée principalement aux unités suivantes (Heer et Waffen) : Panzerjäger Abt., Pz.Div., Pz.Gren.Div., Inf.Div., et certaines unités de la Luftwaffe et des Gebirgs-Div..
La principale unité à recevoir ce type de Panzer reste tout de même l'Infanterie-Division, qui reçoit une très grosse part des livraisons.
Pour la Luftwaffe : les 19, 20 Luft.Feld.Div. et Fallschirm.Jag.1.
Pour les unités de Gebirgs : la Ski-Jäg.Brig.1
Pour les autres unités : la liste est très longue, si j'ai du courage...

Il est à noter :
- Que le Marder.III, armé du 7,62 Cm, bien que plus construit depuis octobre 1942 sera livré en janvier 1945 à 2 exemplaires à la 20.Pz.Gren.Div...
- Que le Marder.III Ausf.H (ou M ? les références RH 10/349 et RH 10/350 ne font pas de différence entre les 2 modèles...) sera livré en mars 1945 à 5 exemplaires à la Heeresgruppe Mitte alors qu'il n'est plus construit depuis mai 1944 pour l'Ausf.M...

Seule armée étrangère en ayant bénéficié : 18 Marder.III livrés en mai 1944 à la Slovaquie.

Les Marder.III resteront en fonction jusqu'à la fin, en février 1945 350 Marder.III sont encore opérationnels...


Marder.III 7.62 Cm (Russie)

Marder.III Ausf.H (Italie)

Marder.III Ausf.H (LSSAH Russie)

Marder.III Ausf.M (Italie)

Marder.III Ausf.M (Russie)

Marder.III 7.62 Cm puis Marder.III Ausf.M
Les deux sont du musée des blindés de Saumur


Vers Types Panzer