LE PANZER.II

Panzerkampfwagen.II ou Sd.Kfz.121 Ausf.A à F

Constructeur : Man, Daimler-Benz

Type: char léger

Equipage: 3 hommes

Armement: un canon de 2 cm KwK 30 ou 38, un MG.34 coaxiale de 7,92 cm

Blindage: minimum 10 mm ; maximum 30 mm dans les Ausf.A, B, et C ; minimum 14.5 mm, maximum 35 mm dans l'Ausf F.

Poids: 9.5 tonnes

Pression au sol : 0.8kg/cm2

Puissance massique : 13.9 ch/tonne

Moteur: Maybach HL 62 TR (Ausf.C, A, B, C et F), Maybach HL 62 TRM (Ausf.D et E) 6 cylindres en ligne a essence, refroidi par eau, développant 130 ch a 2600 tr/mn

Performances: Vitesse sur route 40 km/h ; autonomie 192 km ; obstacle vertical : 0.43 mètres ; coupure franche 1.72m ; pente 50 %

Radio: FuG.5

Temps de service : Dans l'armée allemande de 1936 a 1943. Egalement employé par l'Espagne.

 

A la suite d'un appel d'offre lancé en 1934, le choix de l'armée allemande se porte sur le dessin de la société MAN. Plusieurs prototypes furent réalisés et certains envoyés en Espagne pour un programme complet d'essais. Les premiers modèles de série apparurent en 1935, mais les livraisons tardèrent au cours des 18 mois suivant car la conception générale devait être modifiée. Le blindage fut renforcé, surtout à l'avant, et quelques changements furent apportés à la suspension. Le poids s'accrut de 2 tonnes et l'on expérimenta plusieurs méthodes pour améliorer le rendement du moteur. Le suralésage des cylindres du Maybach apporta 10 chevaux supplémentaires, mais l'ancien moteur semble avoir été maintenu sur certaine version.

Les trois variantes du Pzk.II, les Ausf.A, B et C construits à 1113 unités de mars 1937 à avril 1940, ne présentent que des différences mineures.

L'Ausf.A avait le moteur originel, à plus basse puissance et pesait 7,5 tonnes. Une centaine d'exemplaires sortirent d'usine entre 1936 et 1936. L'Ausf.B était doté d'un moteur amélioré, de nouvelles boites de démultiplication, de nouvelles chenilles, le tout faisant encore grimper le poids. A noter que la différence la plus notable avec le modèle suivant (Ausf.C) est le changement de tourelleau et un aménagement interne légèrement modifié.

L'Ausf.C apparu en 1937, portait un blindage frontal plus épais, amenant ainsi le poids définitif a 9,5 tonnes.

La coque était un assemblage en acier traité à la chaleur, d'une épaisseur de 30 mm à l'avant et de 10 mm sur les parois latérales et arrières. La tourelle était construite de la même manière, avec un blindage de 30 mm à l'avant et de 16 mm ailleurs.

Le moteur se plaçait dans le compartiment arrière la transmission courant le long de la chambre de combat pour atteindre la boite de vitesse et les réducteurs latéraux à l'avant. La boite était une ZF à 6 vitesses avant et 1 arrière ; la direction était assurée par embrayage et freinage.

La suspension quand à elle était assez caractéristique. Cinq roues étaient suspendues par des ressorts a lames en quart d'ellipse. La roue tendeuse à l'arrière et le barbotin à l'avant, l'un et l'autre étant suspendus. Ce train de roulement était assez efficace et dans la limite imposée par son groupe propulseur, le PzK.II montrait une bonne maniabilité. Les chenilles étaient étroites mais d'une solidité suffisante.

Deux autres versions sortirent des usines de Man, les Ausf.D et E, ces Panzer dont la principale caractéristique est les 4 grandes roues de son train de roulement, le blindage de ces types de panzer fut également augmenté, seuls 43 exemplaires furent construits de mai 19378 à août 1939.

Le 2 cm avait une portée maximale de 600 mètres et ne tirait qu'une munition perforante. L'emport en munitions était de 180 obus de 2 cm et 1425 cartouches de 7,92 cm. On trouve comme lunette de visée la Tzf 4

Les livraisons aux unités commencèrent de façon systématique en 1937 et, en 1939 l'industrie avait permis d'aligner plus de 1000 PzK.II pour la campagne de Pologne.

A la fin de l'année 1940 apparue l'Ausf.F, une tentative visait à améliorer les performances. Le blindage avant et latéral y était renforcé et il y fut monté un canon à haute vitesse initiale, bien que le calibre ne dépassa pas les 2 cm, et équipé de la lunette de visée Tzf 4/36 puis Tzf 4/38. Ces modifications n'améliorèrent que de peu la valeur tactique du char, mais augmentèrent son poids de 1 tonne.

La fabrication du type général se poursuivit jusqu'à fin 1942 ou début 1943, une époque ou il apparut définitivement dépassé.

112 Pzk.II lance-flammes (PzKpf.II Flamm. Ausf.A et B ou Sd.Kfz.122) furent construits plus 43 qui le devinrent dà partir des chassis de Pzk.II Ausf.D et E (janvier 1940 à mars 1942), ils étaient capables d'envoyer à la distance de 35 mètres quelques 80 jets de feu, d'une durée de 2 a 3 secondes.

Le PzK.II forma l'épine dorsale des Panzer-Divisionen et, en avril 1942, 860 d'entre eux figuraient encore sur les tableaux d'effectifs.


Pzk.II Ausf.A (Etat major de la II.Abt.)du Pz.Rgt.201 de la 23.Pz.Div. - Russie 06/1942


Pzk.II Ausf.C du Pz.Rgt.25 de la 7.Pz.Div. - France 1940


Pzk.II Ausf.C du Pz.Rgt.8 de la 15.Pz.Div. - Afrique 1942


Un Pzk.II proto sur un terrain de manoeuvre. Le soldat au premier plan, porte encore le casque de la 1.G.M.


Un Pzk.II Ausf.A


Un Pz.II Ausf.A ou B sur le front russe.
J'ignore la signification du symbole peint à l'avant de la tourelle !


Liste Panzer

Merci à Fabien Sch: pour le texte