Schwere Panzerspahwagen (6 rad)

Sd.Kfz.231 - 232 - 247 - 263.

Schwerer Panzerspähwagen Sd.Kfz.231 - 232 - 247 et 263 - 6 rad -

Type: Véhicule blindé lourd de reconnaissance

Equipage: 3 hommes

Armement:
Sd.Kfz.231 (Daimler) et 263 = un MG.34 de 7,92 Cm
Sd.Kfz.232 (Bussing Nag et Magirus) = Un Kwk 30 ou 38 de 2 Cm et 1 MG.34 de 7,92 Cm

Blindage: minimum 8 mm ; maximum 14,5 mm.

Poids: 5,200 tonnes

Pression au sol : ??

Puissance massique : 13 ch/tonne

Moteur: Büssing Nag 4 cylindres essence, refroidi par eau, développant 65 ch à 2000 tr/mn, traction avant seulement

Performances: vitesse sur route 60 km/h ; autonomie route: 250 kms, tous chemins : 150 kms ; obstacle vertical : Néant ; coupure franche : Néant; pente 20°

Temps de service : dans l'armée allemande de 1932 à 1940.

En 1929, le Heereswaffenamt-Waffen-Prüfamt 6 (ou Wa.Pruf.6 - Service des essais d'armes pour l'armée de terre) demande la création ; après de nombreux essais et prototypes ; d'un engin blindé à 6 roues dérivé des chassis de camions existants.

Magirus, Bussing Nag et Daimler Benz ayant tous trois un châssis en circulation pour leurs camions respectifs, se lancent dans l'élaboration du montage d'une caisse blindée sur leur chassis respectif. Daimler a une longueur d'avance sur ces concurrents et sort de ses ateliers un chassis appelé G-3 (p), le (p) pour gepanzer (blindé).

La caisse blindée est construite par les usines du Deutschen werke de Kiel. La grosse différence par rapport au châssis du camion existant est que l'engin doit pouvoir être manoeuvré de l'avant mais aussi de l'arrière. Ce qui complique la tringlerie et les arbres de transmission vu qu'il y a deux postes de pilotage. Le moteur reste positionné à l'avant, la tourelle qui est rotative est armée d'un MG.13 de 7,92 Cm qui sera remplacée par la suite par un MG.34.
Quelques modifications sont apportées, radiateur plus grand, des roues de plus grand diamètre, à cause du surplus de poids dû à la caisse blindée.

Les premiers modèles sont livrés en 1932. Bussing Nag livre 12 exemplaires identiques à l'extérieur du modèle Daimler, Magirus sort également son modèle.

Une originalité, des chenilles en caoutchouc peuvent être montées sur les deux essieux arrière, lorsque le terrain devient difficile. Ce véhicule n'est pas conçu pour le tout terrain, il peut à la rigueur faire du tout chemin mais sans plus.

Il sort des chaines de contruction environ 1000 véhicules tous types confondus.

On distingue 3 modèles principaux :
- Le Spz.Spw. Sd.Kfz.231 (6 rad), modèle le plus construit. Véhicule de reconnaissance armé d'un seul MG.34 (à 1500 coups) pour le modèle Daimler Benz, et d'un canon Kwk 30 de 2 Cm (à 200 coups) en plus, pour les modèles sortant de Magirus et Bussing Nag.

- Le Spz.Spw. (Fu) Sd.Kfz.232 (6 rad). Véhicule de commandement produit à 123 exemplaires, il est armé à l'identique du modèle ci dessus, mais est équipé d'une antenne radio de type auvent qui couvre une grande partie de la caisse arrière et de la tourelle. Il est doté d'un poste radio de forte puissance de 100 watt. Utilisé comme poste fixe, un long mât (démonté à l'intérieur du véhicule) peut être monté et aubanné.

- Le Spz.Spw. (Fu) Sd.Kfz.263 (6 rad). Véhicule également de commandement construit à 28 exemplaires. Peu de changement par rapport au Sd.Kfz.232, si ce n'est que la tourelle est fixe et qu'elle est armée d'un MG.34. Ce qui libère beaucoup de place en tourelle, permettant au radio et au chef de bord de pouvoir lire une carte à l'intérieur et libérer de la place pour les postes radio.

Un 4° modèle plus marginal est construit :
- Le Spz.Spw. Sd.Kfz.247 (6 rad). Véhicule produit à 10 exemplaires seulement, véhicule jamais utilisé au combat. Il est totalement démuni de tourelle et donc d'armement. Il sert au tout début de la 2° GM, de véhicule d'observation.

Ces véhicules sont opérationnels durant les campagnes d'annexion, de Pologne et au début de la campagne de France. Ils seront remplacés par les Sd.Kfz. à 8 roues.

Au niveau des marquages et camouflages, pas grand chose à dire, le gris panzer est de rigueur, les Balkenkreuze sont soit blancs soit jaunes.


Un Sd.Kfz.231 6 rad de Daimler Benz jouxte un Sd.Kfz.232 6 rad -unité inconnue-


Un Sd.Kfz.232 répondant au nom de Derfflinger -unité inconnue-.


Photo pendant l'Antschluss. Un Sd.Kfz.232 Fu 6 rad.


Un 263 Fu dont l'avant a littéralement éclaté sous un impact d'obus de gros calibre.


Autre vue du même engin détruit.