Leichter Panzerspahwagen
Kleiner Panzerfunkwagen

Les Sd.Kfz.221 - 222 - 223 - 260 - 261

Leichter Panzerspähwagen Sd.Kfz.221 - 222 - 223 (Fu)- 247 - 260/261 Panzerfunkwagen

Type: Véhicule blindé léger de reconnaissance

Equipage: 3 hommes

Armement:
Sd.Kfz.221 = un MG.34 de 7,92 Cm puis s.Pzb.41 2,8 cm
Sd.Kfz.222 = un MG.34 de 7,92 Cm et un Kwk 30 ou 38 de 2 Cm
Sd.Kfz.223 = un MG.34 de 7,92 Cm
Sd.Kfr.247 = aucun armement
Sd.Kfz.260/261 = aucun armement

Blindage: minimum 5 mm ; maximum 8 mm sauf avant qui est blindé à 14,5 mm (tourelle)

Poids: 4,000 tonnes pour le 221 - 4,800 tonnes pour le 222 - 4,300 tonnes pour le 261

Pression au sol : ??

Puissance massique : 16,8 ch/tonne (environ pour le 222 avec le 81 ch)

Moteur: Horch/Auto union V8-108 essence, refroidi par eau, développant 75 ch à 2000 tr/mn, puis moteur de 81 ch

Performances: vitesse sur route 85 km/h ; autonomie route: 300 kms, tous chemins : 200 kms ; obstacle vertical : 25 cm ; coupure franche : Néant ; pente : 20° ; Gué : 60 cm

Temps de service : dans l'armée allemande de 1932 à 1945 (pour certains).

Les débuts de cette série d'engins se font durant les années 1929-1932, alors qu'il est interdit à l'Allemagne de possèder des blindés. Lors de manoeuvres en 1928, des camions commerciaux ont été modifiés afin de ressembler à des blindés. Puis en 1930, une caisse faiblement blindée est montée sur un châssis d'une voiture Adler Standard 6.

L'idée fait immédiatement son chemin et le châssis en question permet de mettre au point, cette fois-ci de façon bien réelle, des véhicules à roues blindés. La série des Adler 13 et 14 vient de naitre ! Ces véhicules sont munis de caisse en acier assez anguleuse et ne possèdent pas de toit. La Kfz.13 est armée d'un MG.34 tandis que la Kfz.14 est un véhicule radio sans armement et possédant une antenne cadre. Ces engins sont toutefois très médiocres et offrent peu de protection à l'équipage.Il seront néanmoins utilisés pendant la campagne de Pologne surtout et très très peu pour la campagne de France

Il est donc lancé une nouvelle série de véhicules à roues en 1935 basés sur le châssis standard des véhicules lourds de transport de personnel (notamment le Horch 801). Le premier à voir le jour est le Sd.Kfz.221, engin qui sera produit de 1935 à 1940. les formes sont moins anguleuses, surtout la caisse qui est formée en V face à la route, ce qui offre un peu moins de prise aux éventuelles éclats des mines. Le 221 est très faiblement armé, puisqu'il ne possède qu'un MG.34 monté dans une tourelle. La dotation en munitions est de 1050 coups. Certains modèles sont également armés d'un fusil Panzerbuchse 39. A noter également un MP.39/40 embarqué pour la défense rapprochée (192 coups). Sa mission étant la reconnaissance avancée, il ne doit pas chercher le contact, il est les yeux du gros des unités blindées qui suivent à l'arrière. Le Sd.Kfz.221 aura dont une existence assez courte jusqu'à ce qu'on monte à la place du MG.34 un s.PzB.41 de 2,8 cm, un petit canon à haute vélocité (tube conique accélérant la vitesse du projectile) qui permettra au 221 de servir nettement plus longtemps durant la guerre.

Durant cette même année (1935), un véhicule blindé est mis au point, le Sd.Kfz.223, il reprend la même caisse et la même tourelle que le 221. Celle-ci est, par contre, déplacée vers l'arrière. Il embarque un important matériel radio : un FuG.40 et un FuG. Spr Ger "a", son armement se limite à un MG.34 (1050 coups et un MP.39/40 à 192 coups. Il est souvent binomé avec le 221 lors des reconnaissances. Il sera produit bien plus longtemps que le 221, puisque sa production cesse en janvier 1944 !

En 1936, arrive dans les unités le Sd.Kfz.222, cet engin est armé d'un canon Kwk 30 ou 38 de 2 Cm en parallèle d'un MG.34, le tout est monté dans une tourelle muni d'une cage grillagée afin de protéger l'équipage des jets de grenades dans la tourelle ouverte. Cette tourelle est plus spacieuse que celle du 221. Le canon peut même être utilisé en tirs antiaérien. Bien que sa production cesse durant l'année 1943, ce remarquable petit véhicule blindé sera de tous les fronts et durant toute la 2° Guerre mondiale. La dotation est alors de 1050 coups de 7,92 mm et 180 obus de 2 cm.

Les Sd.Kfz 260 et 261, ces deux véhicules sortent des usines en 1940 et seront produits eux aussi tardivement jusqu'en 1943 ! Ils n'emportent aucun armement et sont employés au sein des unités de transmissions des unités blindées. Le 260 est muni d'un FuG.17 et d'un FuG. Spr Ger "a", le 261 d'un FuG.12 et d'un FuG. Spr Ger "a". La différence extérieure est que le 260 possède uniquement des antennes télescopiques et le 261 est équipé d'une antenne cadre. Ces deux derniers véhicules seront produits jusqu'en avril 1943.

Pour terminer le rarissime Sd.Kfz.247, ce véhicule est un transport de troupe démuni d'armement et de radio. Il a la particularité d'avoir été produit en six roues (10 exemplaires) et quatre roues. Il ne possède pas de tourelle également et ses flancs sont munis d'épiscopes.


Une série de trois Adler 14 en cours de nettoyage dans les années 1932/33


Un équipage pose à bord de sa Adler 14, le MG.13 est clairement visible, seul armement embarqué.


Un Sd.Kfz.221 sur le front est. Il appartient à la 6 Pz.Div.


Un Sd.Kfz.221 sur le front Est. Il a été badigonné de blanc.
On aperçoit le fusil antichar monté la droite du MG.34. Unité inconnue


Un autre Sd.Kfz.221 cette fois-ci en Afrique. Il est armé du sPzB 41.
On remarquera la boue agglutinée sur les roues avant.


Un Sd.Kfz.222 sur le front Est. La poussière recouvre en partie le véhicule.


Un Sd.Kfz.222 en Méditerranée. Le Bordführer porte le casque tropical.
On remarquera le canon et le MG levés en position maximale, aptes tous deux à combattre les avions.


Un Sd.Kfz.223 (Fu) encore une fois sur le front Est. Le camouflage est soigné.


Un Sd.Kfz.223 (Fu) au tout début du conflit. Son antenne cadre est déployée.
Elle peut se rabattre vers l'arrière.


Un Sd.Kfz.247 de la 3.Pz.Div. sur le front Est. Les marquages sont clairement visible.