La SS-Stu.Gesch.Abt.1 "LAH"

En avril 1940, le régiment de la garde personnelle de Hitler prend le nom de Verstarkte L.A.H.
Le 29/4/1940 formation dans le III./L.A.H. d'une batterie de 6 StuG.III Ausf.A, cette Batterie est commandée par l'Hauptsturmführer SCHONBERGER.
Lors du passage du SS-Rgt. "LAH". en Brigade, les StuG.e. passent au V./LAH. (Gliederung du 31/3/41 indique 6 StuG.III.Ausf.A -Cf : PANZER VORAN n°5).

Début de la campagne des Balkans pour l'unité le 5 avril 1941 avec la 9.Pz.Div. en direction de Skopjie. Les StuG.e. sont rattachés à la Marsch-Gruppe Schonberger avec la SiG 3./V et la 6/Art.Rgt. (Obusiers). Combat vers Kozani, la Kampfgruppe Witt ( I./LAH. avec plusieurs sections de Flak 3,7cm - 2./Bat.Rgt.Art. - Pak 5 Cm) est renforcée de la Batterie de StuG.e. et de Panzerjäger de 4,7 cm. Prise du col de Klidi avec l'aide des StuG.III. En juin 41 la brigade devient Division les StuGe. rejoignent les chasseurs de chars (Pak 4,7 cm) et forment l'Abteilung Schonberger (1 Batt. de StuG. (Hstuf Wiesemann) - 2 Kie. (4,7 cm) SS.Hstuf Prinz).

Puis direction front Est la "LAH" est aux ordres de Heeregruppe Sud (Von Runsdett) direction Olyka, le 10 juillet combat à Romanow, puis le 12/07 perte d'un StuG., le 13 combat à Henrykowka, le 30/7 à Krassnopolka puis Nowo Potltawka (mi-août). Le 19/08 combat le long du Dniepr, un certain michael Wittmann fait parler de lui (10 victoires à son actif), les StuGe. prennent à partie des canonnières naviguant sur le Dniepr. Campagne du Don, le 26/09 la SS-Aufkl.Abt."LAH" renforcée de la I./"LAH" et de la SS-StuG.Abt.1 sont rattachées à la 46.Inf.Div.. Direction Perekop puis changement, combat le 2/10/41 sous commandement de la 170.Inf.Div. à Mentschekur avec le 1./AA - II./"LAH" et les StuGe. Puis vers Mariupol avec le I./"LAH", dans le village de Berdiansk se déroule un combat entre un T 34 et un StuG.. de la "LAH" (Récits et photo). Attaque de la ville de Mariupol qui est prise puis direction Tagannog, un StuG.. détruit. Les StuG.. combattent devant Rostov du 26 au 28/10. Transfert au bord de la rivière Tusloff. Puis début de la retraite, les StuGe. avec une Abt .de chars de la 14.Pz.Div. stoppe des attaques massives de blindés russes le 1/12.

Retour en France en juillet 42. Le 29/7/42 la "LAH" défile à PARIS (Les StuG.III sont des Ausf.F, l'Abt. est commandée par le SS-Sturmbannführer Heinz Von Westerhagen). La Sturm.Abt. comprend 3 Batterien et est cantonnée à BERNAY (France). Puis transfert à Kharkov (22/1/43), opération Zitadelle (5/7/43) puis tranfert en Italie le 1/8/43. Les StuGe. font mouvement le 20/9 dans la région de Udine avec le I./"LAH" et le I./Art.Rgt. plus 1 Kie. de Panzerjäger. Le 8/11/43 débarquement de la "LAH" et de ses StuGe. à Fastov, combats dans la région de Broussilov (11/43) où la 2./Batterie de StuG. se distingue, la "LSSAH" combat avec les 1 et 19.Pz.Div., combat de la 3./Batterie. à Sobolot, son chef le Haupsturmfuhrer Rettinger reçoit le Ritterkreuz. le 19/12 attaque par les StuGe. appuyés par des Tiger, Panther et Pzk.IV de la "LAH" de la gare de Baljarka. Le 27/2 les StuGe. réduisent une poche russe à Strajada avec l'aide des lance-flammes. Le 8/1/44 durs combats à Sharabki. L'untersturmfuhrer Wittmann revendique 66 chars russes détruits. Le 10/1 reste 6 StuG.III et 1 StuH.42. Le SS-Sturbannführer Heimann reçoit le Ritterkreuz grace à la défense de la StuG.Abt. Le 13/1 Wittmann a 80 chars à son actif. Violents combats lors de l'opération "Watutin" en février 44. Le 4/02 début des combats à Tcherkassy avec 20 StuGe.. Les StuGe. valides sont attribués à la Kampfgruppe Heimann et dirigé à Daschukowka avec la s.Pz.Abt.503 (Bäke) et une Abt. de Panther avec mission de récupérer les troupes encerclées dans la poche de Tcherkassy, ce qui est fait le 17/02/44. La Div. est transférée dans le secteur de Tarnopol (03/44), combat avec la 7.Pz.Div., le 14/03 il reste 3 StuGe. à la Pz.Division.

En avril rafraichissement en Belgique.
Puis c'est le débarquement du 6/6/1944. Le 10/7/44, la 3° Kie. de StuG. arrive de Louvigny et rejoint le 1./SS-Pz.Rgt., la 1° Kie. attaque Maltot avec succès et se bat dans la région de Louvigny. Le 12/7 est engagée la 2° Kie. toujours sur Maltot (récit). Le 17/07, la 2° Kie. avec le Kommandeur de la SS-StuG.Abt.1 (SS-Haupsturmführer RETTLINGER) sont acheminés jusqu'à Bras et attaque des blindés anglais s'y trouvant. Le 19/7 nouveaux combats de la StuG.Abt. contre les chars britanniques dans la commune de Bras. Le 24/7 défense par les StuGe. de Tilly la Campagne. Puis retraite, on retrouve les StuGe. le 16/08 lors de la protection de Rênes (en Normandie). Ils sont dispersés dans plusieures Kampfgruppen lors de la percée de la poche de Falaise (19 au 21/8/44). Les StuGe. combattent près de Bonneville (22/08), on en retrouve dans la Kampfgruppe Monhke qui défend les bords de la Seine. Fin 1944, la SS.Sturm.Abt.1 est dissoute, les StuGe. survivants intègrent la SS-Panzerjäger.Abt.1 de la "LAH"


Vers index