les Sturmtiger-Kompanien

Introduction :

Le canon de 38cm RW61 Sturmmörser était en réalité une arme prévue pour la marine. Le Waffenamt (bureau de l'armement), au milieu de l'année 1943, décide d’effectuer le montage de ce canon sur le châssis du Tigre.I dans sa version tardive. Ceci afin de combler un besoin en arme mobile lourde afin de détruire des positions fortifiées. Le canon tire une munition de 38cm propulsée (330 kg pour une hauteur de 145 cm!)sur une distance de 5600m (distance acceptable de précision). Les châssis ont été produits par Alkett à Berlin et la superstructure pour le véhicule a été fabriquée par Brandenburger Eisenwerke. Les premiers prototypes sont prêts pour la mise à l'épreuve à Kummersdorf en octobre.

Du point de vue opérationnel, deux véhicules arrivent à la Sturm.Moser.Kie.1000, mais équipés par le personnel de l’usine de Alkett. Ils sont envoyés à Varsovie durant l’été 1944 pour lutter contre l’Armia Krakowja à varsovie (Armée Polonaise de libération). Ils se battent pour ce qu’ils ont été conçus : la démolition d’édifices. Ils n'ont jamais plus été envoyés sur le front est. Par la suite, il a été question d’envoyer une Kie. au complet de Tigermörser à Bratislava (Pressburg) pour réprimer en septembre 1944 le soulèvement Slovaque contre le gouvernement de Tiso. Mais, la situation ayant été reprise en main avant, l'unité n'a pas été envoyée sur place.

Les Sturmtiger (ou Tiger-mörser) ont été construits à seulement 18 unités. Ces Sturmtiger ont formés trois Kompanien sur ordre de l’OKH (unités numérotées 1000, 1001, 1002) et ce au début d’août 1944 : (En abrégé " Panz.Stu.Mör.Kp. ). Les dix premiers furent construits sur des anciens chassis, ce qui explique la présence de Zimmerit sur le bas de caisse. Les autres exemplaires n'en portent pas. D'autre part les modèles "tardifs" furant équipés d'un contrepoids en demi-lune sur le canon et d'une plaque de blindage boulonnée supplémentaire.

Quoique qu’étant une arme impressionnant, le 38cm Sturmtiger représente une perte de ressources et d'effort, aux vues des résultats obtenus. Suite à de nombreux problèmes mécaniques et des difficultés d’approvisionnement, ce type de véhicule (ainsi que les Jadgtiger et autre Maüs) nécessitaient une trop grosse maintenance pour de piètres résultats.

Historique des Unités

La Sturm-mörser-Kompanie 1000
Sturm-mörser-Batterie 1000 (le 23 janvier 1945)

- 13 août 1944 formation comme unité de Panzertruppen
- 14 août 1944 sous commandement de la Heeresgruppe Mitte
- 15 / 18 août 1944 un Zug avec deux véhicules équipés par le personnel d'usine est envoyée à Varsovie
- 25 août 1944 un Zug est arrivé à Meaux en France
- 10 Sep 1944 un Zug avec deux véhicules est rattaché à la Pz.Brigade.109 en Hongrie
- 20 octobre 1944. La Kp.1000 est envoyée de Budapest à Varsovie
- 13 novembre 1944 réparation à Tr. Ub. Pltz. Sennelager
- 15 décembre 1944 – Offensive des Ardennes : au commencement 3 blindés sont assignés à la 6.Pz.Armee dans le secteur de Elsdorf-Gemünd

Résumé Opérationnel :
Expédié avec la Kp.1001 au milieu de décembre 44 à la 6.SS-Panzer Armee pour la participation à l'offensive des Ardennes. Elle n'a que trois véhicules opérationnels. À cause des difficultées de transport et de mécanique, les véhicules de la Stu.Morser Kp.1000 n'ont jamais atteints leur point de départ.

Sturm-mörser-Kompanie 1001
Sturm-mörser-Batterie 1001 (le 23 janvier 1945)

- 23 Sep 1944 création de l'unité
- 28 Sep 1944 le 1° Zug est prêt au combat
- 5 octobre 1944 le 2° est également prêt
- 22 octobre 1944. La Kie.1001 est fin prête pour combattre
- 10 novembre 1944 est envoyée à l'ouest d'Oberbefehlshaber
- 15 décembre 1944 (offensive des Ardennes): au départ est assignée à la 6.Panzer-Armee dans le secteur Elsdorf-Gemünd
- Résumé Opérationnel :
A été au combat de façon brève sur le front de l'Eifel autour de Duren et Euskirchen à la fin de décembre 44. Quitte le front pendant la retraite générale des Ardennes,puis repasse le Rhin. Elle prend position sur les berges est pour un dernier engagement mineur à l'extérieur de Bonn près de Drolshagen au début 45. À cause de gros problèmes de maintenance, le reste de la Kie. (3 Sturmtiger) sont sabotés par leurs équipages.

Sturm-mörser-Kompanie 1002
Sturm-mörser-Batterie 1002 (le 23 janvier 1945)

- 22 octobre 1944 création à Jentz et Niehorster (14/11/44)
- Décembre 1944 envoyé à l'ouest de l'Oberbefehlshaber

Résumé Opérationnel :
Début des combats de l'unité sur le front ouest avec 4 Sturmtiger sur le Reichswald. Retraite en mars 45 à travers le Rhin à Rheinberg. L'unité est engagée brièvement près de Kirschellen. En reculant vers l'est, l'unité combat les Alliés et s'installe en position défensive près de Polsum, puis aux alentours de Datteln. A la fin mars, près de Minden, les équipages ont détruit leurs deux derniers véhicules et se rendent aux Alliés.


Vers Index