Le Sturmpanzer IV - Brummbar-
(famillièrement : Stupa)

Sturmgeschütz.IV mit 15 Cm StuH.43 ou Sd.Kfz.166

Type: Automoteur d'artillerie

Equipage: 4 à 5 hommes selon les versions.

Armement: Canon de 15 Cm StuH. 43 L/12 - 1 Mg 7,92 Cm (version tardive)

Blindage: Minimum 10 mm ; maximum 100 mm

Poids: 28 tonnes 200

Pression au sol : 0,85 kg/cm2

Puissance massique :10,6 ch/tonne

Moteur: Maybach HL 120 TRM 12 cylindres en V essence, refroidi par eau, développant 300 ch a 3000 tr/mn

Performances: vitesse sur route 38 km/h ; autonomie route: 210 kms, tous terrains : 130 kms ; obstacle vertical : 0.60 mètres ; coupure franche 2.02 m ; pente 30°

Temps de service : Avril 1943 à mars 1945

Au début de 1942, l’état major allemand demande la création d’un blindé disposant d’un armement puissant afin de lutter efficacement contre les bunkers et bâtiments solidement fortifiés. On commande alors à l’usine Alkett la conception d’un nouveau Sturmpanzer avec la coopération de Krupp. Alkett est responsable de la superstructure blindée et du montage d’un canon de 15 Cm, cette superstructure doit être montée sur un châssis modifié de Pz.IV par Krupp.

Le 14 octobre 1942, on montre à Adolf Hitler le prototype. La production est lancée par Hitler qui demande à ce que 40 à 60 nouveaux véhicules soient prêts au printemps 1943. Le nouveau blindé est armé du canon de 15 Cm Stuh 43 L/12 et est désigné Sd.Kfz.166, Sturmgeschütz.IV mit 15cm StuH.43.

En mars 1943, six sont achevés et vers la fin d’avril 40 autres sont produits. 52 nouveaux Sturmpanzer.IV sont construits sur un châssis de Pz.IV Ausf.G, huit autres sur des châssis d’Ausf.E et Ausf.F. Après les essais, le début de la production des Sturmpanzer.IV commence, le 14 mai 1943, le Sturmpanzer.IV est officiellement présenté.
La pleine production est envisagée pour la fin mai 1943, mais les premiers véhicules ne sont produits qu’en novembre 43 à cause du retard de livraison des châssis. Ils sont assemblés à la Heereszeugamt Wien jusqu'en mai 1944. Les Sturmpanzer.IV ont d'emblée un problème de poids. Le 15 Cm StuH. 43 L/12 s’avère trop lourd pour le chassis du Pz.IV. De plus, les premiers véhicules ont des problèmes de transmission, et consomment trop de carburant. Et il lui manque notamment une mitrailleuse de caisse pour sa défense rapprochée, seules des orifices sur les flancs de la casemate blindée permettaient le tir au MP 39/40.

Les premiers véhicules ont un équipage de quatre hommes (le chargeur était également le radio, comme dasn les Sturmgeschütze). La plupart des premiers Sturmpanzer.IV virent le feu lors de l’opération Zitadelle au sein de la Sturmpanzer-Abt.216. En octobre 1943, il est décidé de modifier la superstructure pour baisser le poids total. En décembre 1943, une nouvelle version plus légère du canon est montée le 15 Cm StuH. 43/1 L/12. En décembre 1943, la pleine production de la deuxième série commence et 80 StuPa (surnom donné à ce Panzer) sont construits. Cette nouvelle série montre quelques modifications (notamment le poste de pilotage du conducteur, qui devient proéminent à l’extérieur avec un épiscope sur le dessus de cette petite casemate) mais le problème de châssis surchargé n'est pas résolu. En janvier 1944, le Sturmpanzer.IV est officiellement désigné Sturmpanzer.IV Brummbär (l'ours Grisâtre). Ce blindé est aussi appelé Sturmpanzer.43.

Au milieu de 1944, la superstructure de Brummbär est refaite et produite jusqu'en mars 1945, la casemate est désormais faite de 4 pans et ne comporte plus de pans coupés à l'avant comme sur les premiers modèles. Sur ces modèles de dernière production le montage d’une Kugelblende 80 montée en façade permet à l’équipage d’avoir sa protection rapprochée. La disposition de la partie supérieure de la superstructure est changée ce qui réduit ainsi la hauteur du véhicule. Le Borderfuhrer reçoit une coupole adaptée du StuG.40 Ausf.G. Les modèles de dernière production sont équipés de Schürzen (jupes de protection latérale) et sont généralement recouverts de la Zimmerit (les Schürzen sont également montées sur les anciens Brummbar). Les dernières productions de Brummbär emploient le chassis du Pz.IV Ausf.H et de l’Ausf.J avec les quatre premières paires de galets en acier (le train de roulement supporte mieux le poids). Le seul problème du Brummbär qui ne sera jamais résolu est le peu de place réservée aux encombrantes munitions, seuls 38 coups sont emportés, les obus pèsent 25kg pour les antichars et 38kg pour les explosifs.

De mars 1943 à mars 1945, 306 Sturmpanzer.IV et Brummbar ont été construits.

Une version de commandement a été également produite dénommée Bef.Stu.Pz.IV (Befehlsturmpanzer.IV)

Les Sturmpanzer.IV sont formés au sein d’une Sturmpanzer-Abteilung (voir la page dédiée à ces unités). Chaque Sturmpanzer-Abteilung a 45 Brummbar et comprend en théorie 611 officiers et soldats.


Première version du Brummbar - Sturmpanzer-Abt.216 à Koursk en 1943 -


Dernière version du Brummbar (jantes acier- MG - Shurtzens - galets retour acier)
- Sturmpanzer-Abt.217 - Poche de la Ruhr 1945 -.


Un Brummbar en Italie, sans aucun doute de la Sturmpanzer-Abt.216.