L' histoire complète (et résumé) du Deustche Afrika Korps

I : LES PREMIERS PAS EN AFRIQUE

Le 11/01/1941, un détachement est envoyé par Hitler en Cyrénaïque, il est formé par des éléments de la 3.Pz.Div. qui formera la 5.Leitche.Division. Le 5 février 41, une deuxième unité est envoyée, il s'agit de la 15.Pz.Div., c'est ROMMEL qui prend le commandement de cette force. Les premiers éléments arrivent à Tripoli en février 41, il s'agit de la Pz.Aufkl.Abt.3 (unité de reconnaissance) et de la Pz.Jäg.Abt.605 (chasseurs de chars), le premier accrochage avec les forces britanniques à lieu à El agheila et à l'avantage des allemands. Le Pz.Rgt.5 de la 5.leitche.Div. arrive à Tripoli le 11 mars.
Constitution de la 5.Leitche.Div. : Pz.Rgt.5 - Pz.Aufkl.Abt.3 - Art.Rgt.75 - Inf.Rgt.Zbv.200 - Pz.Jäg.39 - Pz.Jäg.605.
Peinture et marquages : Tous les Panzer de cette division qui arrivent en Afrique sont peints en gris panzer (au début, bien entendu !), les véhicules arrivant de la 3.Pz.Div. portent encore le signe de leur ancienne division (Pz.Rgt.5 - Pz.Aufkl.Abt.3 - Pz.Jäg.39) les panzer portent le code à 3 chiffres peint en blanc et en grand. En temps que 5.leitche.Div., aucun emblème spécifique n'est porté par les véhicules.

Constitution de la 15. Pz.Div. : Pz.Rgt.8 - Pz.Aufkl.Abt.33 - Argt.Rgt.33 - Pz.Gren.Rgt.104 et 115 - Pz.Jäg.Abt.33 - Pionner Bton.33.
Peinture et marquages : on retrouve la même peinture sur ceux de la 15.Pz.Div., au niveau des marquages, on trouve par contre les insignes déjà décrits dans la page sur les Pz.Div. de mon site.

Rappel :.
Les véhicules portent le fameux palmier du D.A.K. (des tas de variantes de couleur blanche)

Par contre le système de numérotation ne comporte qu'un seul grand chiffre le premier de la Zug (peloton), on peut trouver la numérotation complète du char mais inscrite en petit sur les flancs de la caisse (rare).

Les chars de ces unités : On trouve toute la panoplie de véhicules légers blindés : Sdk.231 - 232 - 222 - 223 - 263 - Pzk.I - Pzk.II en grand nombre - Pzk.III.Ausf.E, F, G - Pzk.IV.Ausf.D et E - Panzerjäger.I

II : PREMIERS COMBATS
Le 31 mars, le D.A.K. attaque Mersa el Brega et les premiers affrontements de blindés commencent entre le 5 R.T.R (Royal tank Rgt anglais) et les chars du Pz.Rgt.5. Les forces britanniques retraitent vers Tobrouk, le 6 RTR perd de nombreux chars sur pannes principalement. le 4 avril, la 3° Indian Motor Brigade est encerclée et détruite à Mechili, le 13° Corps blindé britannique est décapité car ses chefs, les généraux Neame, O'Connor et Combre sont capturés.

III : BATAILLE DE TOBROUK
Cette ville est défendue par les 18° et 24° brigade australienne, des éléments de la 2° Arm div et de la 3° Indian Brigade. Attaque le 11 avril 41, par les Machinengewehr.Bton. 2 et 8 et du Pz.Rgt.5 de la 5.leitche.Div., les attaques sont brisées, aucune progression l'offensive est stoppée. Elle reprend après un violent bombardement, le Pz.Rgt.5 repart à l'attaque sans succès. Tobrouk résiste... Les britanniques lancent l'opération "Brevity" le 15 mai 41, sur la passe de Halfaya puis en direction de Bir wair et Fort capuzzo. C'est un succès de brève durée, car ils reperdent tout le terrain conquis au 27 mai.

IV : OPERATION BATTLEAXE
Nouvelle opération des britanniques avec l'arrivée de la 7° Arm Div (les rats du désert) qui revient d'Egypte et de la 4° Indian Inf Div, en face on trouve la 15.Pz.Div., la 5.leitche.Div. est en réserve au Sud de Tobrouk, la ville étant toujours assiégée mais par les forces italiennes. La passe d'Halfaya est tenue par le Major BACH avec des 8.8 cm. Le 15 juin, l'attaque des Matilda (rois du désert jusqu'alors...) est stoppée aussitôt par les 8.8 cm, les matildas sont détruits au fur et à mesure, dans le village de Capuzzo de violents combats ont lieu et les britanniques tiennent solidement la bourgade. Le 6 RTR est durement secoué dans le Djebel Hafid et perd de nombreux Crusaders (31 sur 52). Rommel contre-attaque alors et Wavell sauve les meubles en faisant retraiter rapidement ses unités. C'est la fin de l'opération Battleaxe à l'avantage du corps expéditionnaire allemand.

V : Le D.A.K devient la Panzergruppe Afrika
Le 25 juillet 41, le D.A.K devient la Panzergruppe AFRIKA et est constitué de la 15.Pz.Div. et de la 21.Pz.Div. ( Ex 5.Leitche.Div. renforcée à hauteur d'une Pz.Div.) et de la division Z.b.v Afrika.
Constitution de la Z.B.V AFRIKA : Schutzen.Rgt.155 - Afrika.Rgt.361 - Aufkl.Abt.580 - Pz.Jäg.Abt.605.
Constitution de la 21.Pz.Div. : Pz.Rgt.5 - Schutzen.Rgt.104 - Aufkl.Abt.3 plus les anciens éléments de la 5.leitche.Div.).
Peintures et emblèmes : Pour la Z.b.v aucun emblème porté et pour la 21.Pz.Div. rappel : Ils portent le palmier du D.A.K.
La numérotation est au standard allemand (3 grands chiffres) Les chars de cette période sont du côté allemand : Pzk.II - Pzk.III Ausf.E, F et G - Pzk.IV Ausf.D, F1 et chars italiens M.13/70 et tankettes CV.33. Du côté anglais on trouve : des Crusaders, des Valentines, et les nouveaux Stuarts américains baptisés "Honey" par les anglais.

 

VI : OPERATION CRUSADER
La 8° army britannique est constituée de la 7° Arm Div et de la 1° South Africa div, les chars anglais combattent les chars italiens qui résistent vigoureusement à Bin el Gubi et infligent de lourdes pertes aux crusaders. La 4° Arm Brigade est attaquée par un groupe de combat de la 21.Pz.Div.. Le restant du temps, les deux protagonistes se cherchent dans le désert sans se trouver. La 15.Pz.Div. entre dans la bataille et combat contre le 3° RTR, qui perd du terrain. Rommel est alors sûr que la 8° Army va attaquer en force, il concentre ses forces et attaque l'aérodrome de Sidi Rezegh. La 7° Arm Div encaisse le choc et il ne lui reste que 20 chars à la fin des combats. A TOBROUK, la 32° Tank Brigade tente une sortie qui est stoppée par la Z.b.v Afrika. A nouveau à Sidi Rezegh, les Anglais regroupent leurs forces et font face à la violente attaque des 15 et 21.Pz.Div. et de la division italienne Ariete, les Panzer payent le prix fort et il ne reste qu'une centaine de panzer à l'Afrika.Korps. L'aérodrome est pris.

VII : VERS L'EGYPTE
Le 26/11/41 la Z.b.v Afrika devient la 90.Leitche division puis fin novembre, l'Afrika.Korps continue sur sa lancée vers la frontière égyptienne mais la situation évolue mal pour les Allemands. Le Pz.Rgt.5 est bloqué face à la 7° Indian brigade, la 21.Pz.Div. cherche l'ennemi devant la passe d'Halfaya, les Italiens sont accrochés par les Sud-Africains et la 4° Arm Brigade. Tobrouk est dégagé par les Britanniques. L'Afrika.Korps a beaucoup souffert et le fait de se rendre vers l'Egypte a fatigué les hommes et le matériel, hors Tobrouk dégagé, l'Afrika.Korps est en danger. La 15.Pz.Div. attaque la 2° New Zealand Div devant Tobrouk. Tobrouk se retrouve de nouveau isolé, mais les forces britanniques contreignent ROMMEL à replier ses troupes sur la ligne de Gazala (15/12/41). La position du Major Bach (Passe d'halfaya) capitule le 17/01/42. Rommel lance une contre offensive vers la Cyrénaïque le 21/1/42. La 15.Pz.Div. se rue en avant jusqu'à Msus et de nombreux chars et véhicules sont capturés. Mais l'essence manque et la poursuite ne peut pas se faire plus en avant. Pour le 8° Army, c'est la débandade la plus complète. Benghazi est capturée, seules les villes de Tobrouk et Gazala sont encore aux mains des britanniques. Les 1° et 7° Arm Div reçoivent de nouveaux chars dont les Grant américains, tandis que les Allemands reçoivent des Pzk.III Ausf.J et des nouveaux Pzk.IV Ausf.F2 (sans obus ou presque !).

VIII : BIR HAKEIM - PRISE DE TOBROUK
L'Afrika.Korps attaque la ligne de Gazala, la 15.Pz.Div. bouscule la 4° Arm Brigade, la 7° Arm Div est sérieusement malmenée puis c'est au tour de la 220 Arm Brigade d'être en partie détruite. Rommel se tourne alors vers Bir Hakeim défendu par la 1° DLFL (Division légère française libre), l'encerclement est terminé le 7/06/42. Jusqu'au 10/6/42, la garnison tient et évacue la ville après avoir détruit 52 chars allemands et italiens. Le 5 juin, la 9° Inf Brigade, la 22° Arm Brigade et la 32° Tank brigade sont réduits quasiment à néant par les 8.8 cm puis Rommel contre-attaque, 100 chars britanniques sont détruits, la ligne de Gazala est abandonnée. Sur 1000 chars britanniques il ne reste que 248 chars intacts. La 90.leitche.Div. attaque ensuite la 4° Arm brigade à Sidi Rezegh et enfin Tobrouk tombe après l'attaque conjuguée des chars du Pz.Rgt.8 puis ceux de la 15.Pz.Div. et enfin la 21.Pz.Div.. L'Afrika.Korps récupère un stock fabuleux de matériel et véhicules il se relance à la poursuite des britanniques qui fuient vers l'Egypte.
Composition de la 90.Afrika Division au 7/42: Pz.Rgt.155, 200 et 361 - Pz.Abt.190 - Pz.Jäg.190 - Pz.Aufkl.Abt.90 - Art.Rgt.190 - Pionnier Bton.900 (nota: ces derniers ont effectué un travail colossal lors des diverses offensives, car les belligérants ont utilisé des milliers de mines de tous types, voir en mixant leurs origines....)

IX : BATAILLE DE MERSA MATROUH
L'Afrika.Korps attaque avec les 15 et 21.Pz.Div.; la 90.Afrika Div. attaquera à part le 26 juin 42 ; elle perce le front défensif mais est stoppée par l'artillerie, elle est dégagée par la 21.Pz.Div. (avec 23 chars !), la 15.Pz.Div. est bloquée par la 1° Arm Div, puis tout le 13° Corps anglais est cerné, la 4° brigade brise l'encerclement baionnette au canon, le 10° Corps est également malmené. La 90.le.Div. entre à Mersa Matrouh : 8000 anglais sont prisonniers. L'Afrika.Korps se dirige alors vers El Alamein, ses Pz.Div. regroupent 111 chars opérationnels (Pzk.III Ausf.G et J - Pzk.IV Ausf.D, E, F1 et F2 et quelques Pzk.II). la 90.Afrika.Div. part en tête et est stoppée net par les défenseurs. La 21.Pz.Div. attaque et enlève Deir el shein mais perd 18 chars dans la bataille. La 90.le.Div. est de nouveau clouée sur place par l'artillerie Sud-africaine. Les Britanniques connaissent alors parfaitement les plans de Rommel et l'attendent solidement. (En effet, grace au système de décodage ULTRA, les messages allemands sont décryptés très rapidement).
l'Afrika-Korps doit stopper et s'enterrer, il ne reste que peu de chars à opposer aux ennemis (44 en tout !). Puis les forces allemandes retraitent. Les premiers éléments de la 164.Div.Inf. arrivent le 5/7/42. Les Britanniques attaquent et font exploser le front tenu par les Italiens, leur lancée est stoppée par les éléments de la 164.Inf.Div. (2000 hommes). Les Britanniques se préparent alors à une grande offensive, premier choc à Rouweisat où la 5° Nz Div est détruite par le Pz.Rgt.8 et la Pz.Aufkl.Abt.33, le 15 juillet. Le 22 juillet, nouvelle attaque de la 23° Arm div qui est quasiment détruite (116 chars perdus sur 156 !), la 1° Arm Brigade (perd 21 chars) et la 22° Arm Brigade (perd 5 chars) les Allemands perdent seulement 3 chars ! Au 26 juillet, l'Afrika-Korps possède 151 chars et cloue la dernière offensive des Australiens et Anglais, ces derniers se replient sur El alamein.

X LA DERNIERE OFFENSIVE ?
Le 30/8/1942, ROMMEL attaque à Alam el Halfa aidé des paras de RAMCKE (22.Fallschirmjäger.Rgt) mais Montgomey connait les attaques et est prêt à recevoir le choc allemand. Faute d'essence, le D.A.K. ne peut avancer et subit de violents bombardements aériens (jour et nuit). A noter la présence de Marder.III au sein du D.A.K.. La 8° Army reçoit des nouveaux chars (Octobre 42), des Shermans M4, des Bishops et des M7 Priest qui équipent 3 divisons blindées (1°, 7° et 70° Arm Div, plus la 23° Arm Brigade).

XI OPERATION LIGHTFOOT
La deuxième bataille d'El Alamein commence laborieusement pour les forces britanniques, mais elles avancent doucement, les Shermans et Grants de la 9° Arm brigade rencontrent ceux de la 15.Pz.Div. La 1O° Arm Div, elle s'encombre dans les champs de mines et à la levée du jour, se retrouve face aux antichars italiens, qui font un "carton". Sur la crête de Miteiniya, les Shermans du 47 RTR se font décimer par les 8.8 cm, le 24/10/42, pas beaucoup d'amélioration. La 15.Pz.Div. contre-attaque localement, la 8° Arm Brigade se fait tailler en pièces près de la colline de Whiska, les Australiens de la 2° Nz Div se sacrifient sur Thomsom Post le 31/10/42.

XII OPERATION SUPERCHARGE
La 9° Arm Brigade attaque le 2/11/42 vers la piste de Rahnam et se fait accrocher violemment par toutes les armes antichars puis elle est attaquée de flanc par les chars des 15 et 21.Pz.Div., 75 chars sur 94 sont détruits ! La 2° Arm Brigade suit la 9° puis la 8° Arm Briagde, petit à petit le front italo-allemand craque sous les coups de l'aviation et des blindés, notamment les nouveaux Churchill Mark III. Rommel contre les attaques d'infanterie anglaises et devant le répit donné, en profite pour retirer ses troupes et commence alors la retraite du D.A.K. Les forces britanniques se lancent de nouveau à la poursuite du D.A.K., la division blindée ARIETE est entièrement détruite et provoque une brèche dans les défenses allemandes. Le 7/11/42, il ne reste que 4 chars au D.A.K. La Brigade Ramcke se retire à pied à travers le désert, seuls 600 hommes rejoignent les lignes. le D.A.K. repasse la passe de Halfaya, la 90.le.Div. ferme la marche, la Panzer-Armée Afrika retraite jusqu'en Tripolitaine.
Survient alors le débarquement allié en Afrique du Nord (Opération Torch). Hitler envoie de nouvelles troupes en Tunisie : une Kie. de paras, la 14./Pz.Rgt.104, une partie du 5./Fall.Rgt.H.Göring, des éléments de la 190.Pz.Abt.
Le 11/11/1942, Rommel préconise déjà une évacuation de l'Afrique, il évacue d'abord la Cyrénaique pour se rendre sur une ligne défensive à Mersa el Brega. Devant la concentration de force des Anglais, Rommel fait replier précipitamment ses unités, ce qui fait que le début d'offensive britannique tombe dans le vide, la 51° Higland Div ne trouve personne. Par contre, une tentative de débordement des blindés de la 7° Arm Div est surprise par les blindés italiens, les Anglais laissent sur le terrain 22 chars en se retirant. Une nouvelle tentative échoue cette fois en face de la Pz.Aufkl.Abt.33. la 21.Pz.Div. quitte le D.A.K et part en Algérie le 13/1/1943. Le 15/1/43, nouvelle offensive de la 7° Arm Div et de la 2° Nz Div face à la 15.Pz.Div., 33 chars anglais restent sur le terrain pour seulement deux allemands. Le 23/1/43, les Anglais entrent dans Tripoli, les forces de l'axe retraitent sur la ligne de défense Mareth (Tunisie), la 78° Div Inf (anglaise) arrive à Souk el Arba avec un Bton de paras anglais. La "Blade force" de la 6° Arm Div avance en arrivant d'Algérie.

XIII Combats entre Français et Allemands
A Medjez el Bab, le 19/11/1942, le 1 bton du 4° RCA (Fr) - 1 escadron du 8° Rgt de la garde, le 175 Field.Art.Bton des paras anglais (1° Para Bton) se battent contre des éléments du 5.Fall.Jäger.Rgt soutenus par 3 Tiger I. Le 25/11/42, des éléments de la 1° Arm Div US avec des éléments de la 36° inf Div (Gb) attaquent et progressent jusqu'au col de Djefna où ils sont bloqués par les paras allemands. La "Blade Force" constituée de Valentines, Crusaders et Honeys attaque à son tour et perd l'aérodrome de Djedeida. le 26/11, les éléments de la Pz.Abt.190 (Pzk.III Ausf.J et Pz.IV Ausf.F2) attaquent la Blade Force qui perd de nombreux Honeys, plusieurs panzers sont également détruits. le 27/11 à Djedeida, les artilleurs allemands détruisent plusieurs Lees du 13° Arm Rgt Us. La 10.Pz.Div. arrive en Tunisie et contre-attaque immédiatement le 11/12/42, de nombreux Lees et Stuarts sont perdus, puis attaque les unités anglaises, les Alliés reculent et abandonnent des dizaines de véhicules ainsi qu'une cinquantaine de blindés intacts. Le 6/12/42, la 10.Pz.Div. poursuit son avance et détruit une batterie du 27° Arm Fiel art Us, une contre-attaque des blindés Shermans et Grants est stoppée nette par les 8.8 cm ( 13 sur 13 chars détruits).

Insigne de la 10.Pz.Div. : voir ma page sur les Pz.Div. Le bison est peint souvent sur l'arrière de la tourelle des panzer. Numérotation : En grand le premier chiffre du peloton puis en plus petit au dessous les deux derniers chiffres (Couleur noire, voir blanche, voir que le pourtour du chiffre en noir...)

 

 

RECIT (La campagne de Tunisie par J. Arcy Dawson):""Sur notre gauche, l'ennemi (Cf les allemands) occupait des positions cachées derrière des collines en pente douce. Ils y retranchèrent leurs canons de 88 mm masqués derrière un rideau de chars. Puis, pour aguicher nos amis américains, ils envoyérent leurs propres Pz.IV au-devant des Chars Grant. Alors, le Brigadier général Cass vit avec horreur les tanks américains, dont dépendait tout le succès de la bataille, se lancer aveuglément sur leurs adversaires, qui s'écartèrent comme un rideau de théâtre et découvrirent leurs canons antichars de 88. ce fut un véritable massacre de chars américains..."".
Le 10/12/42, une force blindée composée de quelques Pz.III et IV ainsi que 2 Tiger attaquent Medjez el bab sans succès car le village est défendu par la 8° Cie du III/62° R.A.A (Fr). Les alliés abandonnent le village ensuite, et une colonne de chars du CCB s'embourbe en perdant tous ses chars.

La 5.PANZER.ARMEE :
Elle est formée de la 10.Pz.Div. - la Div.Inf.Italienne Superga - 50° Brigade spéciale (It) - 334.Inf.Div. (All). Au 16/1/43, la 21.Pz.Div. possède 38 Pzk.III et 34 Pzk.IV.

XIV OPERATION EILBOTE
Le 18/1/43, la Kamppfgruppe Weber (s.Pz.Abt.501 avec 20 Tiger - Gebirgsjäger.Rgt.756 - II./Pz.Gren.Rgt.69 - Rgt.Stoltz) attaque le 3° REI (Fr) et le 7° RTM (Fr), le II/3° REI éclate sous l'assaut puis est encerclé, des élements placés en "bouchon" sont également détruits ( 59° Goum du 1° tabor et antichars anglais), le 1° RSA (Fr) est très touché et perd tout son matériel.

XV LE COL DE FAID
Offensive allemande (21.Pz.Div) sur le col de Reboua le 30/1/43, les unités françaises sont submergées (67° RAA - 2° RTA -3° RCA). Une contre-attaque est lancée par les Américains (1° Arm Rgt - Peloton de TD du 701 Bton - I Bton de la 26° inf Div) qui est stoppée immédiatement en laissant de nombreux chars sur le terrain.

XVI OPERATION FRUHLINGWIND
Le 14/1/43 des éléments de la 21.Pz.Div. et de la 10.Pz.Div. attaquent Sidibouzid, en face on trouve la 1° Arm Div (Us) - Bton 701 TD - II Bton de la 168° Inf Div - Batterie de Priest 91° Fiel Art Rgt. Les Pz.Rgt.7 et Pz.Rgt.86 aidés de Tiger attaquent la G.Cie de la 1° Arm Div et détruisent tous les Priest, deux Cie de chars US sont envoyées en renfort et sont quasiment détruites ( 44 M4 et grant + 15 Priest), une nouvelle attaque d'un Bton + une Cie de M4 est lancée, les Allemands bloquent cette attaque (seulement 4 chars sortent indemnes de cette attaque). En tout en 2 jours, les forces US perdent 98 chars, 57 Halftracks, 29 canons pour la destruction de 13 Pz et 5 canons de 8.8 cm.

XVII SBEITLA
Les restes de la 1° Arm Div se concentrent sur cette localité, le 16/2/43, les Allemands tatent les positions, tandis que des chars de la 21.Pz.Div. écrasent ceux du 91° Field Art Rgt, ils sont stoppés par ceux du 68° Field Art Rgt. Le village de Sbeitla est capturé. Puis Rommel se tourne vers la passe de Kasserine avec la 10.Pz.Div. et la 21.Pz.Div., après plusieurs combats, le 20/02 les Alliés évacuent la passe en se divisant en deux vers Thala et Elhamra, à El Hamra les Allemands sont bloqués par de gros effectifs Us ( 601 et 894° TD Bton - 27°, 33° et 68° Filed Art Rgt plus de l'infanterie). A Thala les Britanniques résistent en retraitant, mais à l'aide d'une vieille ruse, les Allemands se servent d'un Valentine capturé qui roule au début de leurs colonnes et pénètre par surprise dans le village et sème la confusion dans le camp, 700 anglais sont faits prisonniers...
Des éléments de la 164.le.Afrika.Div. prennent Feriana et détruisent plusieurs Priests et halftracks, à Thelepte, trente avions US sont détruits par leurs propriétaires. Mais les Allemands sont obligés de revenir en arrière et retournent sur la passe de Kasserine puis sur Gafsa et sur le col de faïd en défensive. La s.Pz.Abt.501 au 26/3/43 forme la IV.Abt. de la 10.Pz.Div.

XVIII OPERATION OCHSENKOPF
Rommel doit attaquer au Sud et Von Arnim au Nord, pour cela 2 Kampfgruppen sont formées : la première appelée Kampfgruppe Weber qui doit attaquer Béja et la tête de pont de Medjez et la deuxième appelée Kampfgruppe Manteuffel qui doit attaquer l'oued Sedjemane puis sur Nefta, cette Kampfgruppe regroupe le 10 Rgt. de Bersaglier - 1 Bton. de paras all - Inf.Rgt.Berenthin, et une autre Kampfgruppe du nom de Koenen - des volontaires tunisiens. La Kampfgruppe Weber est composée des 334.Inf.Div.(All) - la s.Pz.Abt.501 - l'Inf.Rgt.47 (All), des éléments de la H.G.Div.- la Div blindée Gperga plus des volontaires tunisiens. Leurs adversaires sont les 46 et 48° Inf Div et un Grpt Français (III/9° RAT - III/43° RIC - 3° RTA). L'opération démarre le 26/2/43, au Nord cela commence par des infiltrations du Pz.Rgt.69, les troupes anglo-françaises sont bousculées, Toukabeur est pris. la Kampfgruppe Weber attaque, les Tiger et des Pz.III et IV prennent la position de Sidi Nsir puis s'engagent dans une vallée marécageuse, ils perdent 15 chars dans celle-ci, l'attaque des 2 Kampfgruppen tourne court.

XIX OPERATION CAPRI
Y participe les 10, 5, et 21.Pz.Div., les divisions italiennes Giovanni Fasciti et Trieste. Elles rencontrent le 5/3/43 les 7° et 23° Arm brig (Gb), la 51° Higland Div (Gb) et une colonne de la FFL puis la 2° Nz Div. l'attaque est quasiment stoppée le jour même. 40 chars sont perdus pour un seul shermann !
Le 9 mars ROMMEL quitte définitivement l'Afrique

XX OPERATION PUGILIST GALLO
La 8° Army attaque la ligne Mareth avec les 1° et 7° Arm Div, les 4°,50°, 51° Inf Div (Gb) - la 2° Nz Div et la force L (Leclerc), les Américains attaquent le 17/03 (Opération Wop) Gafsa, El guetta vers Gabès avec les 1° Arm Div et 1° Inf Div, mais elles sont bloquées le 23/3 sur la colline de Naemia défendue par 80 allemands et 270 italiens. La 8° Army est bloquée quasiment dès le début devant la ligne Mareth, Montgomery change son plan d'attaque immédiatement.

XXI OPERATION SUPERCHARGE II
Les N.Z sont bloqués par la 15.Pz.Div. à El hamma, qui est rejoint par la 21.Pz.Div. et la 164.le.Div. plus une partie de la Spezia Div. (It). le 26 mars, la RAF bombarde, mitraille tout ce qui bouge, l'artillerie prépare l'assaut, la 8° Arm brig plus les N.Z percent le front suivi par la 1° Arm div. les forces de l'Axe se replient sur la ligne de défense de l'oued Akarit.
Pendant ce temps, les Américains attaquent vers Gabès avec la 1° Arm Div, la 9° Inf Div, le 30 mars ils rencontrent la 10.Pz.Div. et la 21.Pz.Div., ils laissent 15 chars sur le terrain jusqu'au 2/4/43, ils n'avancent plus. Montgomery relance la 8° Army le 5/04, avec les l°, 50° et 51° Inf Div attaquent la nouvelle ligne de front, mais ils sont rejetés par des contre-attaques de la 90.le.Div. puis de la 15.Pz.Div.. L'axe recule encore sur la ligne "d'Enfidaville" le 6/04 en perdant du matériel et des hommes.

XXII LA FIN
a/ Du côté anglais : Le 19 avril, la 8° Army sonne la charge avec la 7° Arm Div et les 50°, 51° et 56° Inf Div, la 2° Nz Div et la 4° Indian Div sur le front central Tunisien (Djebel Garci et Takrouna), mais les unités sont bloquées par une défense héroique des italiens (Trieste Div - Paras Folgore et Di Sardegna). Le 29/04 la 8° Army repart mais sur le secteur de la 90.le.Div. et la Giovanni Fasciti , la 56° inf Div est stoppée net. Montgomery reste sur place et fixe la défense de l'Axe.
b/ du côté américain : Le 21/4, la 1° Army composée du 5° corps (Gb), 19° corps (Fr), 2° corps (Us) et 9° corps (Gb) passe à l'attaque, le 5° corps ( 1°, 4° et 78° Inf div et 25° Arm Brig) est stoppé après avoir dépassé Medjez el bab, par les divisions blindées de la 1° armée italienne. Le 9° corps ( 1° et 6° Arm Div - 46° Inf Div - 1 Bton de la 25° Arm Brig) profite de la légère percée du 5° Corps pour s'enfoncer dans les défenses de l'Axe, mais il est stoppé par les 40 chars de la 10.Pz.Div.. le 2° Corps Us ( 1° Arm Div, 1°,9°,34° Inf Div) ne progresse que de quelques kilomètres, le 23/04 le 19° Corps Fr attaque mais se retrouve lui ausi bloqué le 29/04/43.
La 1° Army frappe de nouveau le 6 mai après un gros bombardement sur un front étroit, la 4° Indian Div (rattachée à la 1° Army avec la 7° Arm Div) perce le front puis les 6° et 7° Arm Div suivent, l'Axe ne peut opposer qu'une soixantaine de chars (dont 4 Tiger) avec quasiment plus de carburant. La 7° Arm Div rentre dans Tunis la première. A la même date les français du Corps franc entre les premiers à Bizerte, la 5° Armée capitule le 9 mai 43, la 1° armée italienne continue le combat avec les restes du D.A.K. près de la péninsule du Cap Bon. Le 19° Corps (Fr) détruit les restes de la 21.Pz.Div.. Les unités se rendent au fur et à mesure. Von Arnim se rend à la 4° Indian Div, le 13 mai tout est fini, la 1° Armée italienne capitule à son tour.
Environ 168000 hommes sont capturés mais quasiment pas de matériel.

Une petite étude sur les Tiger et leurs marquages en Tunisie. (Tirée de plusieurs livres et revues)
EGALEMENT : L'ordre de bataille de toute la campagne des troupes allemandes et italiennes en AFRIQUE. "UN CLIC ICI"


Retour vers index