GENESE DES PANZERTRUPPEN

C'est le 13 novembre 1916 que le premier Panzer arrive officiellement dans l'arsenal Allemand durant la première guerre mondiale. Il prend pour nom : Kampfwagen A7V (Véhicule de combat), ce panzer est le fruit des enseignements tirés des combats des deux premières années de guerre. Les Allemands sont restés derrière leurs réseaux de barbelés et dans leurs tranchées en attendant les vagues des fantassins Alliés, avec les pertes que l'on sait chez ces derniers ...

En 1916, ceux sont les Anglais ; précurseurs en la matière ; qui lancent sur les champs de la bataille de la Somme, leurs premiers Tanks (le Mark I) et c'est une surprise de taille pour les Allemands, malgré tout et vu la configuration du terrain (complètement défoncé par les obus), ces premières attaques n'amènent pas les succès escomptés. Le commandement allemand décide toutefois de se lancer dans un programme de construction d'un Panzer, cette tache est confiée à une commission : l'Allgemeine Kriegsdepartement 7, Abt Verkehrswesen, les directives données sont : 30 tonnes de poids total, pouvoir franchir des tranchées d'un mètre cinquante de large, atteindre la vitesse de 12 Km/h, avoir un armement basé sur un canon (ce sera le 5.7 Cm Belge) et de mitrailleuses (six MG 08 en tout). Il sera propulsé par deux moteurs de 100 chevaux Daimler-Benz. Le premier A7V sera livré le 1/10/1917, ce Panzer est construit chez Daimler à Berlin Marienfelde et l'instruction des personnels est faite au même endroit.


Un Panzer A7V

3 Abteilungen sont créées, les Panzerwagen Abt.1, 2, et 3 commandées respectivement par les Hauptman Greif, Steinhardt et Vilhleim. Ces 3 Pzwagen.Abt. sont exclusivement équipées du char allemand A7V, leur baptême du feu se fera le 21/03/1918. Devant le manque d'A7V, le commandement allemand procède, dès juillet 1918, à la création de nouvelles Pzwagen.Abt. équipées elles de chars anglais (Mark IV) de prises faites lors de l'offensive d'hiver de 1917. Ces nouvelles Pzwagen.Abt. sont appelées : Beute-Abteilungen, du fait de leur équipement en tanks capturés. En juillet 1918, la 14.Beute-Panzerwagen Abt. est créée, elle restera en réserve. On dénombre à la même époque les Beute-Panzerwagen-Abt.11, 12, 13, et 14 commandées respectivement par les Hauptmanns Koch, Von Frankenberg, l'Obertleutnant Wilhelm et l'Hauptman Negenborn, une 16.Abt. sera créée et restera en réserve en octobre 1918. Le premier combat blindé contre blindé se fera à Villers-Bretonneux en avril 1918 au désavantage des Mark IV femelle Britanniques.


Un Mark II (?) anglais capturé

Chaque Pzwagen.Abt. est constituée de 5 A7V - 3 camions (Pkw) - 8 voitures (Lkw) comprenant 7 officiers - 42 s/officiers et 129 hommes du rang, les Beute-Pzwagen.Abt. ont un peu moins d'effectifs en raison de la différence du nombre des membres d'équipage entre les A7V et Mark IV, on trouve 7 officiers - 36 s/officiers - 99 hommes du rang.


Lors du Putsch de Kapp à Berlin en 1920 - Un Beute-PzWagen.Mark.IV

Puis vint la fin de la guerre et le traité de Versailles avec les sévères restrictions imposées par les vainqueurs, pour ce qui concerne les Panzer : plus aucun Panzer au sein de l'armée allemande, et seulement 100.000 hommes pour l'armée de terre (la Reichswehr).

C'est le général Von Seeckt (commandant en chef de la Reichwehr jusqu'en 1926) qui croyant fermement à l'utilisation des Panzer lors des combats, sera un élément moteur de son évolution et son emploi. Des manœuvres seront effectuées avec des véhicules automobiles surmontés d'une fausse carcasse symbolisant un Panzer.


Un des "Panzer" factice

Dès 1926, un projet est mis en route afin de construire un Panzer et sous couvert du nom de Grosstraktor, le premier Panzer voit le jour. Il est produit par les usines de la firme Rheinmetall-Borsig, l'engin pèse 20 tonnes et est armé d'un canon de 7.5 Cm. L'année suivante voit la sortie d'un autre Panzer de type léger appelé Leichtetraktor, celui-ci pèse 10 tonnes et est armé d'un canon de 3.7 Cm. Un 2° modèle sort peu de temps après, il est armé d'un 7.5 Cm. Sous le secret, ces Panzer s'entraînent en Russie à Kazan dans le Caucase tandis que le personnel s'entraîne durement aux nouvelles doctrines propres à cette nouvelle arme de combat. Le personnel des Panzer est placé sous commandement (Inpektion der kraftfahrtruppen) du Général Leutnant Oswald Lutz qui a comme chef d'état major le futur et très connu Oberst Heinz Guderian. Guderian a su analyser avec justesse les enseignements tirés par les Anglais sur l'emploi des chars, notamment un auteur connu outre manche : Liddel Hart. Le général Lutz et Guderian n'ont pas trop de mal à imposer leurs vues au Haut Commandement Allemand, les Panzer-Divisionen vont devenir célèbres...


Le Grosstraktor (canon de 7.5 Cm) produit à 6 exemplaires

Au début des années 30, la Reichswehr lance un programme de rééquipement et d'expansion de l'armée Allemande. La Panzerwaffe en fera bien entendu partie. Les Allemands achèteront des châssis du Carden Loyd Mark IV afin d'officiellement tracter les canons de Flak 2 Cm, s'inspirant de ce blindé, la Heereswaffenamt (service de l'armement) lance 5 usines sur l'élaboration et la construction d'un Panzer de type léger. Il s'agit des usines : Rheinmetall-Borsig, Daimler-Benz, Man, Henschell et Krupp.
Un premier modèle sort de chez Krupp il est baptisé L.KA1 et est basé sur le châssis du Carden Loyd. C'est la firme Daimler-Benz qui s'est chargée de la construction de la tourelle armée de 2 MG. Mais, toujours soumis aux rigueurs du traité de Versailles de 1919, ce Panzer prend le nom de Landwintschaftlicher Schlepper (tracteur agricole), la présérie est terminée en décembre 1933 et les engins prendront la dénomination LA.S. La production commence en 1934 avec la commande à Heinshel de 150 engins, 15 Krupp Tractor LA.S sortiront des chaînes des usines de février à avril 1934 puis 818 LA.S (VS Kfz 617) de juillet 1934 à juin 1936. Ce panzer qui sort désormais en grande série prend le nom de Pzkpfw.I Ausf.A. En même temps un autre Grosstraktor est élaboré (1934) qui donnera le Neubaufahrzeug armé d'un canon de 7.5 cm et d'un canon de 3.7 cm (seulement 3 exemplaires construits qui seront utilisés en 1940 dans la Pz.Abt.Zbv.40 en Norvège)


Un des 3 exemplaires de Neubaufahrzeug

Le 16/03/1935 est la date qui scelle le sort de la Reichswehr et voit la création de la Wehrmacht. Le 21 mars de la même année voit la réapparition du service national militaire obligatoire. En octobre 1935, le Kommando der Panzertruppen situé à Berlin à 3 Panzer-Divisionen sous ses ordres : la 1.Pz.Div. et 2.Pz.Div. créées le 15/10/1935. La 3.Pz.Div. est créée également le 15/10/1935 à partir de la 3.Inf.Div.(mot.). Mais il faut absolument tester les performances des Panzer existants et entraîner les équipages aux nouvelles doctrines d'emploi et rien ne valant une expérience en temps réel et concrète sur le terrain. L'Allemagne décide d'envoyer en Espagne avec la Légion Condor, les Panzer envoyés sont les Pzkfz.I. Lors des combats, il s'avérera qu'ils sont "légers" de part leur blindage et l'armement embarqué, Guderian mettra en route plusieurs programmes qui donneront naissance au Pzkfz.III et suivants...

Le Panzer 1.LA.S 100 qui deviendra un peu plus tard le Pzkpfw.II Ausf.A/1 - A/2 et A/3, sera construit à 75 exemplaires de Mai 1936 à Février 1937. Suivra le Pzkfw.II Ausf.B (2 LA.S 100) construit à 25 exemplaires de Février à Mars 1937, puis en grande série l'Ausf.C. Le 01/04/1937. Le Kommando der Panzertruppen est remplacé par le Gruppenkommando.4 situé à Leipzig et qui regroupe toujours les 3 premières Panzer-Divisionen. Le Panzer ZW38 (futur Pzkfw.III) sort à 10 exemplaires en 1937 puis ce sera le modèle Ausf.B produit à 15 exemplaires en 1937. Suivront l'Ausf.C : 15 exemplaires produits de 1937 à janvier 1938 et enfin l'Ausf D produit 30 exemplaires de Janvier à Juin 1938. La sortie de 35 exemplaires du Pzkfw.IV Ausf.A se fera de Octobre 1937 à Mars 1938.

En octobre/novembre 1938, la Wehrmacht gonfle les effectifs de la Panzerwaffe avec 2 nouvelles Pz.Divisionen (la 4.Pz.Div. créée le 10/11/38 et la 5.Pz.Div. créée le 24/11/1938), puis c'est au tour de la 10.Pz.Div. d'être créée le 01/04/1939. La Wehrmacht est désormais prête pour se lancer dans une nouvelle guerre qui s'annonce à grands pas.

Lors de l'invasion de la Pologne en septembre 1939, la Panzerwaffe compte sept Pz.Div. (dont la Pz.Div Kempf), quatre leichte-Div., et 2 Abt. indépendantes regroupant environ 2850 panzer de tous types (y compris les Panzer.35 (t) et 38 (t)). Elle ne cessera de grandir le nombre de ses Pz.Divisionen mais celles-ci perdront en effectifs et ne seront au fur et à mesure de l'avancée de la guerre, plus que l'ombre d'elles mêmes...


Vers Panzer