Le s.Pz.Jäg.Rgt.656

Les s.Pz.Jäg.Abt.653 et 654

Les seules unités équipées des Elephant/Ferdinand sont les s.Pz.Jäg.Abt.635 et 654, toutes deux regroupées dans le s.Pz.Jäg.Rgt.656. Les premiers engagements terrestres de ces blindés se font lors de l'opération Zidatelle en juillet 1943.

Le s.Pz.Jäg.Rgt.656 est créé le 08/06/1943 à partir du Stab. (Etat major) du Pz.Rgt.35 de la 4.Pz.Div., il est formé de la I Abt. (S.Pz.Jäg.Abt.653) et de la II Abt. (s.Pz.Jäg.Abt.654) son chef est L'Oberst Von Jungenfeldt, pour l'opération "Zitadelle" le Rgt. est renforcé de la Sturm.Pz.Abt.216, le Régiment est sous le commandement du 41.Pz.Korps (Général Harpe).

Rien que pour la journée du 19/7/43, le Rgt. revendique la destruction de 120 chars russes, des dizaines de pièces d'artillerie et Pak, jusqu'au 27/7/43 il revendique 502 chars, 200 canons Pak et 100 d'artillerie pour la perte de 19 Ferdinand.
Son tableau de chasse est très impressionnant à savoir durant la période d'engagement du 5/07/43 au 05/11/1943 = 582 chars - 3 voitures blindées - 3 canons d'assaut - 344 canons Pak - 133 canons d'artillerie - 103 fusils antichars et 3 avions. Ceux qui annoncent que les Ferdinand ont été décimés par des cocktails molotov sans montrer une réelle efficacité au combat peuvent aller dormir !

Après la bataille dite de Koursk, le Rgt. retourne en Allemagne avec les 14 Elephant restants

La s.Pz.Jäg.Abt 653

Cette unité est créée le 31/03/1943 à Bruck avec des éléments de la StuG.Abt.197.

Elle participe à l'opération Zitadelle avec ses 45 Ferdinand, ils forment les 1°, 2° et 3° Kie., l'Abteilung est commandée par le Major Steinwachs.
Après Koursk, l'Abteilung est morcelée, la 1° Kie. de l'Abt. (11 Elefant, 1 Bergepanzer Elefant et 2 Pz.III convertis en transport de munitions) part en Italie pour combattre vers Anzio avec la s.Pz.Abt.508 (Tiger). Les 2° et 3° Kie retournent sur le front est, c'est au sein de cette unité que le Stabsfeldwebel Anton Brunnthaler créra ces fameux Panzer hybrides à savoir :
- Chassis de Bergepanther avec tourelle de Pz.IV Ausf.H
- Chassis de Bergepanther avec Flakvierling de 2 Cm
- Chassis de T.34 avec Flakvierling de 2 Cm
- Chassis d'Elefant avec tourelle de Tiger.I (Prototype du Tiger.I)
- 2 Chassis de T.34 sans tourelle pour le transport des munitions.

A ce sujet, il y a un joli article sur le Steelmasters n°14 d'avril/mai 1996, avec quelques photos d'archives de ces montages.(merci Joel)

La s.Pz.Jäg.Abt.653 combattra jusqu'à l'été 1944 dans le nord de l'Ukraine et ce jusqu'au mois d'août. En septembre 1944, début de l'entrainement sur les Jägdtiger. La 2° Kie. est créée à partir de la 7.Pz.Jäg.Ersatz Ausb.Abt. en octobre 1944. La 1° Kie. qui avait disparu en Italie est reformée et équipée de Jadgtiger et part combattre dans les Ardennes mais est détournée de sa mission pour combattre lors de l'opératon Nordwind. La 3° Kie. est disséminée au sein d'unités diverses. Le 30/03/1945, il reste 6 Jadgtiger opérationnels puis 5 le 17/04/1945, les survivants se rendent à Strenberg.

La s.Pz.Jäg.Abt.654

Créée le 26/08/1939 dans la région de Breme avec des Pak 37 comme une Pz.Jäg.Abt puis armée avec des Pak 40, le 08/06/1943, elle est appelée II/s.Pz.Jäg.Rgt.656 puis s.Pz.Jäg.Abt.654. L'unité combat lors de l'opération Zitadelle avec ses 44 Ferdinand qui forment les 5°, 6° et 7° Kie., elle est commandée par le Major Noak, les Ferdinand portent d'ailleurs sur le glacis avant ou sur la casemate un N majuscule jaune.

Après les combats, elle est envoyée en France à la fin de 1943, et est réarmée des nouveaux Jägdpanther. Seule sa 2° Kie part en Normandie lors du débarquement, elle combat notamment les Churchill des Coldstream Guards de la 6° Guard Armored Brigade en détruisant 14 pour la perte de 2 Jägdpanther. Le 28/7/44 elle a encore 21 Jägdpanther opérationnels et il lui en reste 8 le 1/8/1944, aucun ne repassera la Seine.
L'Abteilung est reformée en septembre 1944 à Grafenworh avec 23 Jadgpanther puis 22 autres le 15/9/44, le Zug Flak est formé en même temps et comprend 4 Mobelwagen et 4 Wirbelwind. La s.Pz.Jäg.Abt. 654 combat lors de l'opération Nordwind au mois de janvier 1945 avec la Pz.Brigade.106 "FHH" au sein de la 19.Armée puis dans la région de Remagen sous commandement de la 15.Armée où elle disparait.